L’entrepôt de données DataSuds a été  créé en 2019 et est géré par l’IRD.
Son Comité de Pilotage regroupe des membres de la MIDN (Mission infrastructures et données numériques), du Service IST (Information Scientifique et Technique) de la MCST (Mission culture scientifique et technologique) et de la DDUNI (Direction pour le développement des usages numériques innovants), en relation avec la DMOB (Département Mobilisation de la recherche et de l’innovation pour le développement) et la DAJ (Direction des affaires juridiques).

DataSuds propose aux scientifiques de l’IRD et à leurs partenaires un service pour gérer, préserver, diffuser et valoriser leurs données de recherche et leurs éléments de contexte (protocoles, code, métadonnées…), en facilitant leur identification et leur citation.
Il constitue l’un des éléments du dispositif de la science ouverte pour le Sud que promeut l’IRD.

DataSuds permet de sauvegarder, organiser et partager les jeux de données d’une organisation, un collectif de recherche, un chercheur ou d’un gestionnaire de données.
Tous les formats de fichiers, de préférence ouverts et standards pour en faciliter le partage et la réutilisation, sont acceptés.

Il est interrogeable et utilisable en anglais et en français.

Comme d’autres organismes de recherche français (l’INRA, le Cirad, l’IRSTEA,…), l’IRD a choisi  d’utiliser l’application web open source Dataverse, conçue par l’Université d’Harvard en 2006.

DataSuds fait donc partie du réseau international d’entrepôts de données de recherche créés avec ce logiciel : les métadonnées moissonnées permettent une interrogation unique de données distribuées.

Pour rester moisonnable, les personnalisations de DataSuds ont été limitées.
Toutefois un champs DOI a été ajouté pour permettre de déclarer des données déposées ailleurs et ayant déjà obtenu un identifiant, sans dupliquer le dépôt.

Pour en savoir plus :